En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Primaire Socialiste
PS : la guerre des égos
Publié le 26 mai 2011
Les primaires socialistes ont entièrement été remises en cause après l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn. Martine Aubry songe à poser sa candidature et commence à se rapprocher de Ségolène Royal. Face à eux, François Hollande fait une percée dans les sondages et s'impose comme le candidat légitime de la gauche, ce qui irrite les éléphants du PS. Un front anti-Hollande est-il en train de se mettre en place au Parti Socialiste ?
Gérard Grunberg est directeur de recherche émérite CNRS au CEE, Centre d'études européennes de Sciences Po. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Grunberg
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Grunberg est directeur de recherche émérite CNRS au CEE, Centre d'études européennes de Sciences Po. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les primaires socialistes ont entièrement été remises en cause après l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn. Martine Aubry songe à poser sa candidature et commence à se rapprocher de Ségolène Royal. Face à eux, François Hollande fait une percée dans les sondages et s'impose comme le candidat légitime de la gauche, ce qui irrite les éléphants du PS. Un front anti-Hollande est-il en train de se mettre en place au Parti Socialiste ?

Laurent Fabius a déclaré hier que Martine Aubry était la bonne candidate pour les primaires, et un rapprochement est en train de se faire entre la Première Secrétaire du Parti Socialiste et Ségolène Royal, est-ce le tout sauf Hollande au sein du PS ?

Il y a deux choses différentes. La majorité des membres du parti vont essayer de contrer Hollande. C’est pourquoi Martine Aubry va au charbon. Pour Ségolène Royal c’est un peu plus compliqué. Elle reste proche de son idée d’être l’ami des autres. Elle va quand même tenter de faire quelque chose, du moins au premier tour de la primaire. Si elle n’arrive pas en première ou en deuxième position, ce qui est possible, elle soutiendra Martine Aubry contre François Hollande, pour des raisons qui n’échappent à personne.  Elle est très déterminée.

Quels sont les atouts de François Hollande ?

Hollande  a pour lui trois choses, qui ne sont en aucun cas irréversibles. Son premier atout, c’est d’avoir pris son départ très rapidement, ce qui montre qu’il est déterminé. Son deuxième atout, c’est de ne pas être mêlé dans l’affaire de la candidature de Dominique Strauss-Kahn. Mais de toute façon je ne pense pas que l’affaire DSK nuira au Parti Socialiste. De plus, son éloignement de la machine du parti peut être bon. Il est sur le schéma de ce n’est pas l’appareil du parti qui fera l’élection mais ce sont les Français qui la feront. Paradoxalement, Ségolène Royal dit la même chose. En fonction de l’attitude qu’adoptera la tête du PS, il restera dans son idée de penser que ce sont les Français qui sont importants et pas la direction du parti. Il a un avantage au sein même du parti. Il y a un certain nombre d’élus qui n’aiment pas Martine Aubry et qui sont prêts à le soutenir. On peut comparer sa crédibilité à celle qu’avait l’ancien patron du FMI avant de se faire arrêter, c’est d’ailleurs ce que montre les sondages. Les gens se sont reportés sur lui puisque c’est un homme de centre–gauche et un réformiste comme DSK.

Dans quelle position se trouve Martine Aubry aujourd’hui ?

Sa décision de poser une candidature est très compliquée et contradictoire. C’est-à-dire qu’elle est à la fois envie mais qu’elle ne le souhaite pas vraiment. Le retrait forcé dans la course de DSK, lui a ouvert une plus grande perspective. Ce qui est faux c’est de dire qu’elle n’a aucune envie de se présenter. C’est une femme ambitieuse, ce n’est pas un hasard si elle est à la tête du parti. Il ne serait pas étonnant qu’elle se mette dans la peau d’une candidate. Le problème est de savoir si elle a les qualités médiatiques et de réelles convictions. Il lui manque aujourd’hui une crédibilité présidentielle. C’est d’ailleurs ce qui ressort dans les sondages, peu de gens la voient Présidente de la République. Mais elle peut travailler, évoluer et rassurer dans ce sens. Fabius soutient, que sa crédibilité est plus grande que celle de Hollande parce qu’elle a été Ministre. Je ne pense pas que cela suffit. Il faut que Martine Aubry soit capable de surmonter DSK, si elle n’y arrive pas elle ne parviendra pas à gagner, même avec l’appui du parti.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
04.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
05.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
06.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
07.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
01.
Nicolas Bedos, bientôt au "Grand Journal" ?
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
veryliberalguy
- 26/05/2011 - 23:15
Le nom meme de "parti
Le nom meme de "parti socialiste" est totalement ringard ! On est au 21eme siecle, je sais pas. Social-liberal, parti travailliste ou social-liberal, ca ca donnerait envie de voter pour la gauche pour ceux decu de Sarko.
Vincennes
- 26/05/2011 - 14:50
Aucun sens, en effet
@Denis
En effet, comme vous l'écrivez, vous savez TB faire des phrases qui n'ont pas de sens ce qui n'est pas le cas de France Infos.
J'ajoute que pour moi, S.Royal ne sait plus "où elle habite" car après DSK doit elle se "rabattre" maintenant sur Aubry....... qu'elle déteste cordialement et tout le monde le sait. Il faut vraiment qu'elle soit aux abois
porticcio
- 26/05/2011 - 11:54
Exact
Une marmelade d'ego, nouvelle recette !