En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

05.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

06.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

07.

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 3 heures 14 min
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 4 heures 46 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 6 heures 2 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 8 heures 38 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 9 heures 42 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 14 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 1 jour 2 heures
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 3 heures 53 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 5 heures 30 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 7 heures 56 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 9 heures 19 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 12 heures 9 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 12 heures 47 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 13 heures 41 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 1 jour 1 heure
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
Aereo est en guerre contre les grandes chaînes de télévision américaines.
© Reuters
Aereo est en guerre contre les grandes chaînes de télévision américaines.
Télévision numérique

Pourquoi la bataille de la start-up Aero contre les géants de la télévision américaine nous concerne tous

Publié le 24 avril 2014
Aereo est une start-up américaine créée en 2012 et qui a actuellement quelques ennuis avec la justice. En effet, via une antenne hertzienne qu'il est possible de louer et grâce au cloud, elle permet aux consommateurs d'accéder à des programmes de chaînes locales et ce sur n'importe lequel de leurs écrans. Un processus que les grandes chaînes estiment illégal.
Guillaume Plouin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
J’ai 20 ans d’expérience dans le conseil en architecture et l’innovation IT. Je suis intervenu dans tous les secteurs d’activité, et j’ai côtoyé beaucoup de technologies. Je travaille en particulier sur la prospective, les nouveaux usages rendus...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aereo est une start-up américaine créée en 2012 et qui a actuellement quelques ennuis avec la justice. En effet, via une antenne hertzienne qu'il est possible de louer et grâce au cloud, elle permet aux consommateurs d'accéder à des programmes de chaînes locales et ce sur n'importe lequel de leurs écrans. Un processus que les grandes chaînes estiment illégal.

Atlantico : Le 22 avril, la Cour suprême des Etats-Unis a débattu de l'affaire Aereo. Cette start-up fondée en 2012 permet aux utilisateurs, moyennant la location d'une antenne hertzienne dans le cloud, de regarder des chaines locales depuis n'importe lequel des écrans dont-ils disposent. Dans quelle mesure peut-on parler d'avenir de la télévision ?

Guillaume Plouin : Je suis partisan du numérique pour tout. On a déjà des offres de vidéos à la demande, notamment avec Netflix et consort, il manquait donc une offre de télévision numérique. Ce qui a déjà existé par le passé, au travers d'un acteur, TiVo, qui faisait office de décodeur de télévision et permettait de regarder des programmes en direct, de les enregistrer ou de les mettre en pause. L'offre que proposait TiVo n'a pas vraiment marché, cependant, j'ai le sentiment qu'Aereo reprend cette idée là : un service où on passe de la télévision classique, le broadcast, au numérique. Avec, évidemment les possibilités qui vont avec : la pause, l'enregistrement numérique, la possibilité de rediffuser les programmes sur tous les canaux numériques que sont les tablettes, les smartphones, les ordinateurs… l'ensemble des écrans, somme toute.

Je pense que cela correspond à l'avenir et à l'ère du temps : c'est, à mon sens, vers cela que l'utilisateur finira par se tourner, à terme. Et pour cause ! Le modèle hertzien est aujourd'hui obsolète. Ne serait-ce qu'en raison des décodeurs spécifiques qui sont indispensables. Ces appareils sont désuets et il va leur arriver la même chose qu'il a pu arriver au monde du cinéma ou de la musique. C'est une évolution globalisée qui touche aujourd'hui le domaine de la télévision.

Les grandes chaines américaines attaquent Aereo en justice, avec pour principal argument juridique celui du copyright. Aereo, de son côté, estime répliquer dans le cloud ce qu'il est possible de faire seul en mettant à disposition le matériel nécessaire. Si jamais Aereo est condamné, quel est le risque pour le cloud computing américain et mondial ?

Il s'agit d'une législation particulière et spécifique aux câbles opérateurs. Je ne suis pas sûr que cela affecte les autres modèles économiques, surtout en sachant que la singularité du cloud, et d'internet, c'est qu'il se joue sans mal des frontières. A partir de ce postulat, il contourne évidemment les législations locales. Et ce dont on s'aperçoit aujourd'hui, c'est que ces services qui font fi des législations locales se démocratisent. Les offres deviennent grand public, et une fois que c'est le cas, il ne fait plus vraiment sens de les attaquer en justice. Le cas de Google Books est emblématique. Ce que Google a fait, c'est numériser des dizaines et des dizaines de livres sans l'accord des ayant droits.

Il y a évidemment eu des procès, mais dans quelle situation nous trouvons aujourd'hui ?

Il y a eu des attaques et des procès, bien entendu. Pourtant, suite à différents accords, Google Books a subsisté et existe encore actuellement. Il y a effectivement une tension entre le monde "traditionnel" et le monde du cloud. Il y aura forcément des levées de bouclier. Beaucoup de gens se révoltent, et en Europe on a tendance à voir le cloud computing comme une forme d'hégémonie américaine. Cependant, je ne suis pas sûr qu'on puisse inviter des services numériques mondialisés à plier le genou. C'est tout de même l'utilisateur qui tranche. Néanmoins, ce qui peut arriver, c'est que l'on reproduise le schéma de ce qu'il s'était passé du temps de Napster. Aereo sera peut être fermé, mais un autre prendra vraisemblablement la place. On ne peut combattre l'innovation numérique que difficilement.

De quoi témoigne cette volonté de passer par d'anciens supports pour construire l'avenir de l'industrie de la télévision ?

L'idée est de se débrouiller pour parvenir à "convertir" les canaux hertziens en données numériques et pouvoir ainsi en faire l'usage qu'ils en ont fait dans le monde numérique. Le hertzien est utilisé pour collecter les signaux, et on peut donc en penser que c'est pour contourner les lois. Repasser par le hertzien pour le convertir ensuite en données numérique c'est vraisemblablement pour passer outre les câbles-opérateurs.

On a déjà rencontré cette situation chez Google, encore une fois. Quand Google numérise des livres sortis il y a 5 ans avec un scanner, cela peut paraître absurde tant il serait plus rapide d'acquérir directement le fichier numérique. Néanmoins, ce faisant Google, et Aereo, inventent des méthodes de contournement des ayants-droits et des cables-opérateurs. C'est, à mon sens, un nouveau modèle de contournement technique.

Faut-il voir dans ces attaques les craintes d'un modèle qui peine à évoluer ?

Je crois, en effet, que ces anciens modèles économiques s'accrochent tant bien que mal. L'exemple facile serait de reprendre Windows : le système d'exploitation est gratuit partout aujourd'hui. Pourtant, Microsoft persiste – avec de plus en plus de difficultés – à essayer de vendre son système. Ces modèles ont bien marché pendant un temps, et par conséquent il est d'autant plus difficile de les lâcher aujourd'hui. Malgré tout, le fait est que le monde évolue et que ces modèles-là sont finalement voués à disparaître. Je pense à Kodak, à Nokia, à Microsoft ou tout un tas d'entreprises qui n'ont pas vu le vent tourner et qui se sont fait prendre de vitesse.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires