En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
François Hollande gît sur le ring. Un homme à terre sur lequel il serait barbare de s’acharner.
Game over

Candidature 2017 ? Merci de ne plus taper sur Hollande. Il est KO !

Publié le 20 avril 2014
Ça suffit en effet. Et ça ne va pas nous manquer. Un petit peu quand même…
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ça suffit en effet. Et ça ne va pas nous manquer. Un petit peu quand même…

C’était le bon temps. Celui où on pouvait brocarder le président de la République pour ses amoureuses escapades en scooter. Pour ses reniements successifs (« mon ennemi c’est la finance »). Pour ses contre-vérités (sur le chômage). Pour ses hypocrisies (sur les impôts). Ce temps-là est révolu. Comme doivent être révolues les vilénies proférées contre le chef d’Etat (et je n’en suis pas absous).

Car François Hollande a été compté jusqu’à 10. Sur le ring, il gît malheureux et abîmé. Un homme à terre sur lequel il serait barbare de s’acharner. Dans tous les sondages présidentiels, il est distancé par Sarkozy (ou Juppé) et Marine Le Pen. Prendrait-on un illustre inconnu qui se proclamerait de droite et anti-Hollande que le résultat serait le même.

Ayons pitié du pauvre Hollande ! Il a d’ailleurs presque anticipé sa défaite en déclarant que si le chômage ne baissait pas d’ici 2017, il ne se représenterait pas. Certes le chômage baissera. Pour des raisons évidentes. Quand une inondation submerge une ville, il y a un moment où, automatiquement, le niveau de l’eau baisse et s’amorce la décrue. Et quand un incendie a fini de bruler un immeuble, le feu vient à s’éteindre faute de combustible. Pour autant, qu’il le veuille ou non, François Hollande ne se représentera pas.

Car ses amis – peut-on encore les appeler comme ça ? – feront tout pour l’en empêcher. En effet, si nous, charitables et humains, avons cessé de lui taper dessus, eux commencent à le faire. Ah, c’est pas beau de frapper un homme à terre ! Mais s’ils le font, c’est précisément parce qu’il est à terre et qu’ils ne veulent pas finir comme lui. En effet, Hollande candidat c’est la débâcle assurée.

Pour le moment ils ne tapent pas trop fort. Mais les coups vont bientôt redoubler. Un Claude Bartolone qui lui reproche d’avoir manqué à sa promesse d’une « République irréprochable ». Des députés de l’aile gauche du PS qui le soupçonnent d’être vendu au grand capital. Et, last but not least, un Julien Dray qui réclame des primaires au PS pour désigner le candidat du parti pour 2017. Un crime absolu de lèse majesté.

Avec sa Majesté Hollande, nous voilà revenus au temps des rois fainéants. Des gros mollassons qui ne se bougeaient pas, allongés qu’ils étaient dans des chars à bœufs. Ils avaient de jolis noms. Dagobert, Childebert, Clovis III, Chilpéric… On les a bien oubliés depuis. Mais l’Histoire a retenu les noms des maires du Palais qui exerçaient, de facto, le pouvoir : Charles Martel, Pépin le Bref. Au fait, il s’appelle comment le maire du Palais d’aujourd’hui ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (69)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
yavekapa
- 22/04/2014 - 17:20
mais non il faut encore taper dessus
il bouge encore, le gros petit bolchévique, cette grosse limace baveuse
2bout
- 22/04/2014 - 09:23
Dans le genre Audiard, sans le texte,
et pourtant, le même charme :
https://www.youtube.com/watch?v=YHVETM_xCI8
Adi Perdu
- 21/04/2014 - 20:34
Le club de Benoît Rayski ;-D
C'est divertissant, on lit des commentaires amusants de gens connus... du forum...
Heureusement parce que Hollande devient vraiment chiant !
*
Au moins jusqu'en janvier, il nous faisait marrer Zizi Rider...
Mais depuis qu'il est passé de Val à Valls... pffff !
*
La république irréprochable ? ouaaahahhhh !
Charles Martel - qui faisait un bon usage de son marteau -son fils Pépin et son petit fils - qui créa un empire - sont très mécontents d'étre comparés par M. Rayski au maire du palais actuel - le conseiller Morelle (pas Moral hein ... Morelle) – enfin, il vient juste de prendre la porte…
- Morelle amène 30 pères de pompes à L'Elysée ;
- Morelle se fait cirer ses 30 pompes... à L'Elysée ;
- Morelle vide une salle de reunion… de l’Elysée, pour en faire une salle de cirage ;
???
Docteur Georges, c'est quoi comme maladie ?
*
Si Nafissatou Diallo n'avait pas changé l'Histoire de France, on aurait eu DSK, qui lui aurait préféré se faire astiquer et au moins on aurait rigolé !