Bonnes feuilles

Société inégalitaire et multiculturelle, normes libérales... la France est-elle devenue une société américaine comme les autres ?

La bourgeoisie triomphante du XIXe siècle a disparu. Ses petits-enfants se fondent désormais dans le décor d'anciens quartiers populaires, célèbrent la mixité sociale et le respect de l'Autre. Fini les Rougon-Macquart, bienvenue chez les hipsters... Pendant ce temps, dans la France périphérique, les classes populaires coupent les ponts avec la classe politique, les syndicats et les médias. Extrait du livre "Le crépuscule de la France d'en haut" de Christophe Guilluy, aux Editions Flammarion (1/2).
23/09/2017 - 11h24
0 5
Rupture

Christophe Guilluy : "La France d'en haut s'est structurée autour d'Emmanuel Macron pour protéger ses intérêts, le monde d'en bas, lui, est complètement dispersé"

A l'occasion de la sortie en poche de son dernier livre "Le crépuscule de la France d'en haut", Christophe Guilluy répond aux questions d'Atlantico
25/09/2017 - 09h30
4 27
Censure

Christophe Guilluy : "La posture anti-fasciste de supériorité morale de la France d'en haut permet en réalité de disqualifier tout diagnostic social"

La qualification pour le second tour d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen a mis en exergue la défiance de plus en plus forte des Français vis-à-vis de la politique et des partis traditionnels. Pour éviter l’arrivée au pouvoir de partis populistes, les élites politiques, intellectuelles et médiatiques seraient bien inspirées de se reconnecter avec les classes populaires.
28/04/2017 - 14h44
2 58
Analyse

Christophe Guilluy : "Le paradoxe, c'est qu'aujourd'hui ce sont les pauvres qui vont demander la fin de l'État-Providence"

Classes moyennes, multiculturalisme, élites politiques, Etat-Providence... Le géographe Christophe Guilluy évoque pour Atlantico son portrait de la société française actuelle. Sans concession.
23/09/2016 - 11h41
2 20
Bonnes feuilles

Comment le rouleau-compresseur de la mondialisation a mis fin au modèle de société français, ouvrant la voie au multiculturalisme à l'américaine

Le géographe constate que les classes dominantes captent l'essentiel des bienfaits de la mondialisation en imposant un modèle inégalitaire et défendent un discours qui décrit leur réalité mais pas celle des classes populaires. Le discours anti-Front national n'est alors qu'un prétexte et exclut encore un peu plus la France périphérique. Extrait de "Le Crépuscule de la France d'en haut", de Christophe Guilluy, aux éditions Flammarion 2/2
18/09/2016 - 10h12
0 5