Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
Dr PEB
- 09/01/2014 - 12:03
La légalisation suppose un contrôle total de la chaîne....
Si on légalise, il faudra contrôler toute la chaîne de production et de consommation.
La production, comme pour le pavot médicinal destiné à la morphine, serait soumise à un régime d'autorisation. L'agriculteur mandaté sinon autorisé ne pourrait cultiver que certaines variétés au taux de THC défini.
Les grossistes confectionneraient des paquets de doses disposant d'un sceau douanier comparable aux cols de bouteille de vin.
Les bureau de tabac assureraient la vente au détail, uniquement aux majeurs.
Les quantités que l'usagers peut avoir sur lui seraient limités à la consommation hebdomadaire "normale", toujours dans les emballage douanier scellé et hors des établissements recevant habituellement le jeune public (écoles, centres de loisirs, gymnase...).
Les lieux de consommation seraient cantonnés à l'espace privé et aux établissements recevant un public majeur ou assimilé (boîtes de nuit, débits de boisson).