Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
DEL
- 14/01/2014 - 15:56
Que ne justifie -t-on au nom de l'anticommunisme...
Et c'est en acceptant de telles pratiques de la part de nos dirigeants que nous en sommes arrivés à laisser détruire la liberté d'expression du citoyen, reconnaître au privé le droit d'espionner les citoyens, toutes dérives qui étaient l'apanage, non pas du communisme, mais des dictateurs qui s'en réclamaient à tort comme de ceux d'extrème droite...
Le bain de la grenouille commence à brûler...