Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
hoche38
- 14/08/2019 - 06:37
Carlos Gohn ou l'interventionnisme de Bercy?
Carlos Ghosn a montré une vision et un génie exceptionnel dans le redressement de Renault et de Nissan et son élimination n'a rien d'un accident. Elle était prévisible à partir du moment où en 2015, Emmanuel Macron à Bercy a voulu intervenir dans le groupe franco-nippon en bricolant les droits de vote. Le Ministère des finances japonais avait manifesté de très sérieuses réserves aux initiatives de l'État français et le berger a répondu à la bergère. Il leur a suffi de piéger un Carlos Ghosn qui, comme ses clones de chez nous, se croyait au dessus de toute décence fiscale ou morale et dont le goût de l'argent était étalé dans la presse depuis plus de quinze ans. Son remplacement, dans notre meilleure tradition de copinage par une équipe bien en cour à l'Élysée, n'était que la suite française d'une opération rondement menée.