Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
pierre de robion
- 28/06/2019 - 14:21
Vox clamans
Il y a toujours eu des Jean-Baptiste pour crier dans le désert, des Cassandre pour mettre en garde les Troyens, des Jérémie (5:21 ou 4:22), et autres Esaïe, pour admonester "ce peuple fou qui a des yeux et ne voit pas, des oreilles et n'entend point", ce que reprennent les Evangélistes (Mat 13:14-15)......
Gramsci plus que jamais a fait école (de Sarkozy à Macron) en démontrant que dans nos sociétés dites évoluées, le pouvoir se gagne par l'hégémonie culturelle, et depuis 1968 l'école y a grandement contribué en devenant la "Fabrique de crétins" comme l'a si bien analysé l'auteur de l'article (mais l'école d'avant ne relevait-elle pas de la même philosophie si l'ambition était différente: former des citoyens prenant "La marseillaise au pied de la lettre) tandis que que la révolution médiatique a parachevé ce que La Boétie avait théorisé dans son "Discours de la servitude volontaire"!
Cela relève-t-il peut-être de la nostalgie du "Paradis perdu"! Dans ce cas, pourquoi essayer de trouver une solution là où il n'y en a pas? Une chimère!
Question: l'échec de "l'Ecole républicaine", et ce qui en découle , n'est-il pas le résultat du fiasco de 1914-18? On ne meurt qu'une fois!