Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
ajm
- 16/02/2019 - 15:56
Même nos vieux conflits ne nous unissent plus.
Marc Halevy: pas trop d'accord avec vous.. il y a encore une quarantaine d'années ( en gros jusqu'à l'arrivée de Mitterrand et de toute son infâme clique) il y avait encore un pays France, avec ses turpitudes, ses divisions et ses conflits qui s'inscrivaient dans une tradition nationale qui n'était pas nécessairement du tout idyllique et rose mais qui FAISAIT SENS et qui s'appuyait sur un minimum de consensus culturel, territorial ( origine des pays de la province) , de liens familiaux parfois très anciens, de vieilles histoires de guerre, de terre etc. ..
Même les vieux conflits , remontant à la Révolution, aux guerres ..étaient familiers et étaient compris et assimilés. Aujourd'hui, ce socle minimum n'existe même plus, nos conflits ne sont plus nos vielles rancunes nationales mais des conflits importés,artificiels, totalement étrangers à notre histoire et à notre sensibilité . Même nos haines historiques ne nous unissent plus car elles ne signifient plus rien pour beaucoup. C'est l'indifférence qui règne. La haine comme l'amour sont remplacés par une sourde hostilité, un mépris glacé et lointain , ou dans le meilleur des cas par une bienveillance superficielle.