Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
GP13
- 12/02/2019 - 09:41
Le désordre public en tant que norme sociale
Cela fait des dizaines d'années qu'à la St.Sylvestre et au 14 juillet des centaines de voitures sont brulées, que policiers et pompiers sont agressés dans certains quartiers, que dans toute manifestation des casseurs brisent banques, commerces et mobilier urbain. L'opinion s'est accoutumée et ces désordres font norme au point même que les politiques ne veulent pas faire de vagues, veulent protéger les personnes et d'abord les casseurs pour qui toute blessure met en cause les policiers , objets de discrédit et d'enquêtes....... Et, culturellement, nous sommes toujours dans la glorification de la Révolution, ce qui ne peut être sans effet sur des esprits faibles.
Les politiques au pouvoir n'ont aucune légitimité pour rétablir l'ordre. Leurs efforts dans ce but ne peut être compris que comme une auto-protection. Le retour à l'ordre public passe par de nouvelles élections et la validation par le peuple d'une vraie politique de maintien de l'ordre.