Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
Beredan
- 27/12/2018 - 00:36
L’EI n’est pas vaincu , mais affaibli ..
Sa survie continuant d’être assurée par la porosité de la frontière sunnite irakienne , la complaisance turco-jordanienne , tandis que sa capacité opérationnelle sur le territoire syrien sera affectée par le retrait des forces spéciales Us pour la bonne raison que le fait de ‘ coller’ aux forces spéciales de la coalition assure une invulnérabilité significative à ses unités de choc .... avec le retrait Us et les rodomontades des autres pays participants ,ce bouclier risque de se désagréger au fil des mois , incitant l’armée syrienne et ses alliés à pousser leur avantage ...