Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
lexxis
- 06/12/2018 - 22:45
LA HONTE!
On remarquera qu'en statuant elle-même sur le mur des cons, la Justice se trouve patauger en plein conflit d'intérêts, puisqu'au delà du comportement syndical de certains magistrats dévoyés, c'est sur sa propre image auprès des Français qu'elle a à se prononcer. Pourquoi lorsqu'un citoyen ordinaire commet une faute, il doit en répondre devant un juge, alors que quand des juges commettent une faute surtout en insultant les pères de victimes, on revient encore devant un juge, là où un jury sans juge professionnel ferait sans doute infiniment mieux l'affaire.

Enfin, comment ces magistrats éminemment courageux puisqu'aucun colleur ne s'est dénoncé, peuvent-ils encore rendre quotidiennement la justice au nom de ce peuple français pour lequel ils nourrissent un tel mépris?

D'autre part, il ne semble pas que le reste de la profession judiciaire ait manifesté plus que discrètement son désaveu vis-à-vis d'un comportement qui la décrédibilise toute entière.

Imagine-t-on un citoyen insulté se risquer à la réciprocité? Ou à exiger en début d'audience que le magistrat décline son appartenance syndicale? Manifestement, il y a des gens qui n'ont rien à faire dans la Magistrature.