Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
lexxis
- 26/02/2018 - 09:49
GRAVE ERREUR DE CASTING
Il y a quand même un paradoxe et aussi un abus à diriger l'épargne des particuliers vers les risques de l'actionnariat, alors qu'on laisse les professionnels du crédit se détourner abusivement des prêts qu'ils devraient accorder aux entreprises. L'excuse du risque ne tient absolument pas quand on voit que dans toutes les banques les activités de casino notamment avec les produits dérivés ont pris le dessus. Il serait temps de reposer les problèmes dans l'ordre où ils ont un sens plutôt que d'envoyer à l'abattoir de la spéculation et sans garantie particulière des assurés-vie qui cherchent simplement à sécuriser leur épargne. L'État n'a qu'à user de ses pouvoirs régaliens pour rappeler aux banques que le crédit aux entreprises fait partie de leur métier et ce n'est pas aux assurés-vie, ces "rentiers" que méprise si ouvertement le Président de la République de sauver la Nation là où ses amis les financiers se font porter pâles.