Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
ajm
- 02/01/2018 - 19:16
Remplacemenr de Draghi.
On suppose que MM préconisait une politique monétaire encore plus agressive et poursuivie très longtemps comme celle menée par la banque centrale du Japon sous la pression impérieuse et déterminée du premier ministre nippon. Mais même cette politique a beaucoup de mal à sortir le Japon de la déflation. Le gouvernement Japonais encourage même les entreprises à augmenter les salaires avec un succès mitigé car ce sont surtout les rémunérations variables qui progressent (les bonus dans les grandes entreprises de ce pays peuvent représenter cinq ou six mois de salaire ) , ce qui ne pousse pas les salariés à consommer mais plutôt à épargner. Malgré tout , la politique de la BCE est bien la principale explication du regain de croissance en Europe et en France notamment. Elle explique par exemple la poussée de l'immobilier, le record de production de prêts et de nouveaux logements.Mais cette politique risque de ne pas se poursuivre sous la pression des Allemands. Tout depend aussi du remplacement de Draghi. On verra si Macron veut absolument plaire aux Allemands ou si il pousse la canditature d'un candidat plus enclin à une politique monétaire active et pro croissance.