Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
Louna
- 25/12/2017 - 12:19
@ gérard JOURDAIN
Oui, les immigrés du début du siècle dernier devaient " se bouger les fesses" comme vous dites. Mes grands-parents sont venus de Belgique en 1920 avec une carriole, un cheval, leurs maigres bagages et leur 5 enfants entassés dans la carriole. Ils ont été accueillis dans une ferme pour aider une femme dont le mari était mort à la guerre 14-18. Ils ont retroussé leurs manches pour aider cette fermière, ils ont appris à parler le Français et, petit à petit, ont trouvé leur place en France. Ma grand-mère n'a jamais bien parlé le Français mais pour rien au monde ne serait reparti dans "son" pays d'origine.Dans les années 50 mon père a voulu être naturalisé mais dans ces années là pour devenir Français c'était le parcours du combattant !!!! Après ...5 ans de démarches il a dit stop! Il a vécu en France avec une carte de séjour renouvelable tous les 10 ans . Et, là aussi, un jour il a dit " stop, je suis plus Français que certains Français". Il est décédé en 1993, cela faisait longtemps qu'il n'avait plus de papiers d'identité. Il était devenu Français à 100% et il jugeait inutile de le prouver.