Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
Carl Van Eduine
- 16/12/2017 - 05:55
Toujours vu, jamais pris
Vous dénoncez à juste titre la république des copains et des coquins. Celle des prébendes et des privilèges. Qui se cache le tsunami qui vient, du déficit et de la dette. La république vraie. Celle des politiques. Mais ce n'est pas grave, Hollande l'a dit : c'est l'Etat qui paye. L'Etat c'est nous. Rappelez vous Mazarin : "qu'ils cantent pourvu qu'ils payent". Le "ils" de Mazarin, c'est nous, voulant combattre la douleur d'être lésés et blessés, en prenant position par la parole et la plume, sans espoir d'être jamais guéris. Et nous ne nous consolons même pas en sachant qu'au moins dans le domaine de la corruption institutionnelle, nous avons en France raison contre Héraclite.