Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
assougoudrel
- 30/10/2017 - 18:33
Ces gens là ne font aucune
Ces gens là ne font aucune différence entre une femme, une chèvre, une ânesse ou une chamelle. Dans l'Armée, dans les années 70, j'ai connu des rescapés de la guerre d'Algérie qui n'avait pas la dignité des Harkis. Ils sont rentrés en France et ont dit qu'ils étaient militaires avec des grades bidons. Ils me disaient que leur religion leur disait que quand une envie s'emparait d'eux, ils n'avaient pas à regarder si c'était une femme, une gamine, un gamin, une chèvre; dès qu'ils trouvaient un trou, ils pouvaient y aller. Un me racontait comment jeune, avec ses copains, ils se tapaient une bourrique (dernièrement il y a eu un article sur une histoire semblable. Un caporal-chef me disait: "Assougoudril", mon fils avec des boucles d'oreilles! Jé l'enkil (je l'encule); t'es pas un gonzesse, non!" Je peux écrire des livres sur eux.Ils ne savaient ni lire, ni écrire, mais ils étaient Sous-Off supérieurs dans les années 80. C'est une tout autre culture (moyenâgeuse) et ils ne s'adapteront jamais et voudront que ce soit l'inverse. Pendant les deux guerres du Golfe, ils étaient tous pro-Saddam, tous soldats français qu'ils étaient, comme tous leurs compatriotes, solidarité musulmane oblige.