Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
ajm
- 21/10/2017 - 22:54
Féminisation trompeuse.
Beaucoup de métiers qui se féminisent massivement, même prestigieux en théorie, sont en réalité en chute libre si on regarde les revenus et la reconnaissance populaire .
C'est le cas depuis longtemps de l'enseignement. Mais maintenant, la medecine et une grande partie des professions juridiques sont dans cette spirale.
La où il y a encore de l'argent à gagner, une grande reconnaissance sociale et un vrai pouvoir, les garçons restent majoritaires très largement : finance, start-up, sports de haute compétition populaires, production et création de contenus medias ...
La politique elle-même va, en France, se féminiser fortement au fur et à mesure que tous les avantages connus et occultes vont disparaître avec en prime la réduction des vrais pouvoirs régaliens, devenus symboliques en Europe.