Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
Deneziere
- 10/03/2017 - 14:43
@ Olivier62 : c'est très excessif
Il n'est pas sérieux de minimiser la contribution scientifique de la civilisation arabo-musulmane. La science, principalement les mathématiques, à l'époque ne s'opposait pas à la religion car elle résolvait des problèmes très quotidiens loin de la métaphysique. La vérité est qu'il y a eu un certain nombre de califes qui étaient très soucieux de connaissance scientifique et l'ont donc promue sous diverses formes : ouverture d'université, commande de traités à des savants... etc... Cette civilisation a donc pris le relai aux indiens et l'a transmis aux Européens, et ses avancées en trigonométrie et en résolution d'équations, notamment, mais aussi en médecine, sont fondamentales. Ce qui est vrai en revanche, c'est que les arabes en tant que peuple, n'ont pas inventé grand chose. En effet, les savants qui sont passés à la postérité (Al Khwarzimi, Averroès) sont souvent des Perses - voire même des juifs (!). A ce propos, Del Valle cite des anecdotes amusantes dans ses bouquins.