En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

03.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

04.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Jean Dujardin, dernière victime des fausses morts

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Prévention
Deux premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 8 min 24 sec
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme deux premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 1 heure 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 4 heures 38 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 5 heures 45 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 6 heures 44 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 9 heures 10 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 12 heures 56 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 13 heures 28 min
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 45 min 26 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 4 heures 28 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 5 heures 12 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 6 heures 27 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 7 heures 20 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 10 heures 2 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 12 heures 8 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 13 heures 15 min
décryptage > High-tech
Intrusion malveillante et vol de données

Comment protéger votre smartphone d’un piratage à la Jeff Bezos

il y a 13 heures 52 min
Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
Deudeuche
- 10/07/2016 - 17:49
@Leucate
Oui mélodie et paroles ont une histoire différente, et depuis 1949 le troisième couplet est chanté "Unité Droit et Liberté" car le premier couplet "L'Allemagne au dessus de tout" qui à l'origine des paroles de von Fallersleben faisait référence en 1841 (ce qui ne plaisait pas au Prussiens très attachés à leur royaume et son histoire) à une unification démocratique à faire au dessus (über alles) tout autre particularisme. Cette phrase a été comprise entre 1933 et 1945 comme faisant référence à une domination sur les autres peuples... (malentendu facile à comprendre d'un point de vue historique). Les deux premiers couplets ne sont pas interdits, mais jamais chanté en cérémonie officielle.
Le malentendu est un peu comme celui de notre hymne sur "qu'un sang impur abreuve nos sillons" qui fait référence en bravade contre les émigrés, au sang du peuple (impur!) et non pas à une obligation de sauvage à saigner les ennemis. Beaucoup d'étrangers trouvent notre hymne sanguinaire, mais right or wrong, c'est notre hymne! (vive la France)