Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
vangog
- 07/02/2016 - 00:16
Torab, Tête de Maure!
L'histoire de cette vendetta Corse est croustillante, mais largement insuffisante pour expliquer un nationalisme corse exacerbé par les faiblesses de la République, et celle de De Gaulle en fut une supplémentaire...l'histoire du nationalisme corse se nourrit des trahisons de la République, la trahison et la vengeance de De Gaulle, la cupidité des nouveaux propriétaires pieds-noirs, les tractations socialistes, les promesses indépendantistes en échange de leur vote...tout cela montre le manque de cohérence idéologique du nationalisme corse, si ce n'est sa constante xénophobie, tous étrangers confondus, et son exploitation persistante des faiblesses de la République, dernière en date, le camouflet de l'assemblée régionale Corse...