Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
Henrik Jah
- 03/03/2015 - 19:05
Au Docteur Violaine Guérin
Merci de rappeler que les chiffres officiels concernant les violences sexuels sont largement sous-estimés. Malheureusement, on s'occupe plus souvent des violeurs en leur cherchant des excuses (il a eu une pulsion, sa victime était partiellement consentante, il a eu une enfance difficile, etc.) que des victimes. Ces victimes vivent le plus souvent dans la peur et dans la honte jusqu'à la fin de leur vie. Il faudrait vraiment considérer le viol comme un meurtre émotionnel et moral car en effet les victimes ne seront plus jamais les mêmes. Cela impliquerait évidemment d'alourdir considérablement les sanctions pour ces faits.