Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
vangog
- 15/12/2014 - 16:46
Il aurait été plus simple, et plus libéral de fixer un
prix fixe et invariable de la licence de Taxi, ce qui aurait obligé, naturellement, les chauffeurs de taxis à cotiser à un système de retraite indépendant de la valeur de leur licence! Mais ça, il aurait falu le prévoir avant...comment en vouloir à ces chauffeurs de taxi de défendre un privilège "valorisable", et parfois valorisé à plusieurs centaines de milliers d'euros, accordé par un état imprévoyant des catastrophes qu'il génère? Quasimment le même problème que pour les licences de Pharmacie...