Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
lexxis
- 10/12/2014 - 10:08
ET LA FONCTION PUBLIQUE?
Il y a plus qu'un paradoxe à ce que de loin la plus importante des professions réglementées, celle qui pèse le plus lourd sur l'activité du pays, celle qui entrave les plus ses initiatives, celle qui freine sa croissance, celle qui est à l'origine de nos déficits récurrents et de nos impôts insensés échappe à toute réforme. Mais avec sa majorité au Parlement, on n'est pas près de toucher à la (haute) fonction publique, cette classe de privilégiés, qui dénonce constamment les menus avantages des autres, en passant sous silence le poids de ses propres dérives (effectifs, salaires, retraites etc…) et en bloquant efficacement toute réforme la concernant.

Aucun autre pays ne nourrit un secteur public qui fige jusqu'au quart des forces vives de la Nation . Dans aucun autre pays non plus , le secteur public n'est parvenu à prendre indûment le contrôle de l'Etat , si bien que ceux qui sont normalement les serviteurs de l'Etat s'en sont rendus maîtres, en présentant chaque année aux autres la facture croissante et récurrente de leur inefficacité et de leurs privilèges.

Mais après tout, si c'est bien ça que les Français veulent, ils l'ont et sans doute pour longtemps...