Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
cpamoi
- 10/09/2014 - 19:18
Ceux qui promettaient de raser gratis nous ont tondus.
Nous devons rembourser les intérêts de notre dette : plus de 50 milliards par an. Autrement dit, les usuriers prélèvent la quasi-totalité de l’impôt sur le revenu pour le mettre dans leur poche. Comme le principal de nos emprunts ne diminue jamais, le versement de ce tribut à nos nouveaux maîtres peut durer jusqu’à la fin des temps. Et comme aucun homme politique ne veut prendre le problème à bras le corps et envoyer paître les marchés financiers, la situation deviendra dramatique dès que les taux d'intérêt remonteront.

Mais nous avons notre part de responsabilité : depuis des décennies nous élisons des démagogues qui promettent de raser gratis. Seul Raymond Barre promouvait un budget à l’équilibre, pressentant que la dette mettrait le pays en servage. Résultat de ce programme de bon sens ? Il ne figura même pas au second tour de la présidentielle de 1988.