Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
mateo62
- 25/04/2012 - 15:04
Vous avez raison d'écrire que
Vous avez raison d'écrire que "l'Ecologie n'est ni de gauche, ni de droite", avec les utiles précisions que vous apportez derrière. Il y a 20 ans, je votais pour ce bord là, à une époque où les dirigeants écologistes se fichaient de la couleur du gouvernement, du moment que leurs arguments avançaient, que leurs préconisations étaient, au moins partiellement prises en compte. Et puis, est venu le temps où Dominique Voynet a changé de cap, inféodant le vote écolo à la gauche, virant du même coup les Lalonde et autre Waechter. Aujourd'hui, je constate avec une certaine amertume que le totem de l'EPR que EELV voulait impérativement définitivement remisé aux oubliettes, a, en une nuit, été abandonné au profit d'être seuls dans 60 circonscriptions. Au delà de la relative arnaque que sera un groupe parlementaire EELV, en regard des 6.5 millions de français, qui ne seront pas représentés à la "représentation nationale", on regrettera justement que l'écologie ne soit pas restée imperméable aux variations droite / gauche, de manière à pousser ses pions quelles que soient les écuries au pouvoir.