Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
vangog
- 16/05/2012 - 14:58
Les grecs pourraient avoir l'intelligence d'aller voir
leurs armateurs et leurs fonctionnaires et de leur dire amicalement que, puisqu'ils ont largement profité du système, sans trop payer d'impôts pendant quarante ans, c'est maintenant à leur tour de payer! Il suffirait de taxer les bateaux Grecs au même taux que l'ISF en France, de vendre une partie du patrimoine immobilier des popes et d'imposer aux fonctionnaires qu'ils fassent enfin leur travail (par exemple la collecte des impôts) et perdent leurs privilèges. Mais ce serait renier 40 ans de Social-démagogie et il est tellement plus courageux de hurler contre les banquiers et l'Europe (qui les ont sauvés, pour le moment!)... Le libéralisme a rempli les caisses de l'Europe mais la social-démagogie des dirigeants grecs et des technocrates bruxellois a distribué largement les fonds structurels européens vers la Grèce, le Portugal et l'Espagne, sans provoquer la "relance par la croissance" que prévoyaient les stratèges socialistes! Mais reste encore Flamby, Mélenchon et la Gauche Grecque pour s'accrocher à ce beau rêve/cauchemar, tel le Hollandais volant attaché au mât de son navire en perdition...