Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
léonard simon
- 08/07/2012 - 21:26
"A contrario, la classes
"A contrario, la classes moyennes(?) ont été moins touchées par la crise"
Juste cette assertion m'interdit de lire cet article, car ce monsieur, d'après sa sentence, dit que la crise a eu lieu(la collecte des informations se font sur plusieurs mois et voire plus. Non la crise, la vraie, celle que personne ne souhaite va avoir lieu, et là son jugement sur la crise est caduc. Les classes moyennes supérieures, inférieures(qui sait où se situe le curseur) vont prendre les déferlantes du chômage, des prélévements obligatoires, dans une Europe en totale décrépitude financière. Avant ce n'est pas aujourd'hui, ni demain. C'est du passé. Avant, c'était un aperçu, juste un aperçu.