Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
cocodu89
- 18/03/2014 - 10:19
des enfants plus tardivement ?
Les ouvrières du 19e et début du 20e avaient déjà des enfants tardivement puisqu'elles attendaient d'avoir constitué leurs trousseaux pour s'installer en ménage. Mais aujourd'hui tous les démographes vous diront qu'un des principaux régulateurs naturels de la fécondité chez les femmes est le niveau d'instruction et d'intelligence. Plus une femme est intelligente et instruite, moins elle a d'enfants, Fait malheureusement dommageable pour l'humanité, l'intelligence étant uniquement transmise par la femme, NB il est scientifiquement prouvé depuis les années 2000 que c'est par le chromosome X que les cellules du cerveau concernant la mémoire, la réflexion etc sont transmises (le Y ne transmettant que les cellules primitives sensibles aux hormones), -et merci messieurs de vous informer sur le web plutot que de hurler- Les scientifiques constatent d'ailleurs une croissance inquiétante du nombre de femmes intelligentes et cultivées qui refusent désormais de procréer. Donc puberté et procréation ne sont pas liés dans les sociétés développées cqfd