Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
laurentso
- 06/10/2012 - 13:49
L'ennui de cette question
est qu'elle n'apporte aucune réponse univoque. On peut considérer qu'une entreprise qui délocalise réduit ses coût et peut consacrer davantage de capitaux pour des investissements en France (pôle d'excellence, R&D, etc.). Mais cela n'est pas vrai dans toutes les industries (textile, petit outillage, par exemple).
Au plan macro, les délocalisations permettent de réduire les prix donc aux ménages de consacrer davantage de leur revenu à pour les services ou autres biens "nationaux". Le hic, c'est que la France compte tout de même 3 millions de chômeurs (au moins) et que cette logique optimiste a failli. Cela fait trente ans qu'on nous fait le coup de la "mutation", des "restructurations industrielles". Elles sont à sens unique, ou presque, destructrices de richesses et d'emplois.
Dans la sidérurgie, on ne fera croire à personne que l'Europe, singulièrement la France, ne peut pas produire d'acier.