Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
Charles Bryp
- 20/05/2013 - 15:51
L'homophobie, mal absolu ou concept philosophique dégéréné ?
Depuis quelques temps, le débat en France est réduit à la question :
Homophobe ou pas homophobe.

Le groupuscule LGBT, ce sous-lobby moins que minoritaire a réussi à remplacer 5000 ans de philosophie et de religion par un commandement très simple :

Tu ne seras pas homophobe.

Ensuite, ils ont remplacé le sens d'homophobe (qui signifie : qui a la phobie de l'homosexualité) par un autre : est homophobe toute personne qui s'oppose aux exigences du lobby LGBT.... Au passage on observera le raccourci.... Ce sont plutôt les lesbiennes qui s'intéressent au mariage homo....et pour cause, c'est l'occasion de priver le père de l'opportunité d'exister...

Ceci débouche à leur yeux sur une évidence : tout ce qui a été vécu en la matière homosexuelle est faux; une seule vérité reste : des milliards d'humains, de sages, de légistes, de religieux, de philosophes se sont trompés. L'homosexualité serait tellement sympa qu'il faut l'institutionnaliser pour compenser sa fâcheuse tendance à disparaître (les homos se reproduisent beaucoup moins vite que les autres).

On admire la simplicité de cette nouvelle Loi qui balaie tout....

Et les mérites des politiciens qui surfent sur cette vague...