Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
gliocyte
- 19/09/2013 - 08:49
J'adore
Un collaborateur du préfet de police avait demandé aux victimes si elles accepteraient de recevoir le Préfet de police. On comprend, un homme prudent, ce collaborateur, qui connaît le ras le bol de tous les agents municipaux, des policiers, des CRS qui en ont tous assez d'avoir glissé du statut de défenseur du citoyen à celui de défenseur des politiques en place qui tremblent devant des pacifiques, que Valls a transformés en police politique, avec l'accord de ce préfet... zombie.