Vous êtes sur le point de signaler que le commentaire ci-dessous n'est pas conforme aux conditions d'Atlantico.fr.
pehm
- 12/02/2014 - 20:53
Tarés & Compagnie
I semble échapper à certains qu'il était parfaitement possible de donner ou de vendre ce girafon à d'autres zoos, voire à des particuliers fortunés. On a bien affaire à des fous furieux pour choisir cette solution. Ils n'étaient pas capables de contrôler la reproduction dans leur zoo ? On se fiche de qui ? D plus, le sort de cet animal n'est pas comparable à celui du bétail : il n'a jamais été destiné à nourrir les humains ! Et ceux qui ironisent sur l'indignation soulevée par cette abjection, qui peut croire qu'ils se soucient du sort des cochons, veaux, poulets ?
Autre point choquant : cette pseudo dissection réalisée devant des enfants... Ils vont en tirer quoi ? Quelques mois auparavant, ce zoo devait apprécier d'avoir plus de visiteurs venus pour le "bébé", plus vieux et moins attendrissant, il leur a permis d'offrir un nouveau spectacle...
Ceux qui commettent des actes de cruauté envers les animaux et ceux qui s'en fichent sont généralement dangereux pour leurs semblables. C'est un comportement de psychopathes.