En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Domaine public
C'est sûr
Charlemagne : 1 200 ans après sa mort, ses os enfin identifiés avec certitude
Publié le 05 février 2014
Cela met fin officiellement à 26 ans de recherches scientifiques.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cela met fin officiellement à 26 ans de recherches scientifiques.

Charlemagne est mort le 28 janvier 814 à Aix-la-Chapelle. Il y a donc un tout petit peu plus de 1 200 ans. Mais depuis de nombreuses années, la communauté scientifique s'interroge pour savoir si c'est bel et bien son corps qui est enterré dans l'atrium de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle (ville qui était la capitale de son empire, ndlr). Cela fait, en réalité, plus de 200 ans que les historiens tentent de résoudre le mystère de l'emplacement exact de sa sépulture. De nombreuses théories circulaient à ce sujet, des chercheurs affirmant que cela ne pouvait pas être possible. Dès lors, pour mettre fin aux diverses hypothèses, son cercueil avait été ouvert en 1988 afin que des recherches soient menées sur les ossements se trouvant à l'intérieur. Ainsi, la semaine dernière, selon le Daily Mail, des scientifiques allemands ont mis fin au suspens : les 94 os et fragments d'os prélevés sur place appartiennent bel et bien au roi des Francs. C'est ce qu'a annoncé Frank Rühli, de l'Université de Zurich, en charge des recherches : "Nous pouvons dire avec quasi certitude qu'il s'agit du squelette de Charlemagne".

Pour en arriver à de telles conclusions et pour les certifier une bonne fois, les chercheurs ont analysé la cuisse, des os du bras et de la jambe du squelette présent sous la cathédrale d'Aix-la-Chapelle. Des examens qui ont permis d'en savoir plus sur la description physique de l'empereur. Ainsi, celui qui est considéré comme le père de l'Europe était un homme relativement grand pour l'époque (il mesurait 1,84 mètre) et devait peser 78 kilos. Les historiens avaient déjà par le passé estimé que l'empereur mesurait entre 1,79 mètre et 1,92 mètre.

De plus, ces analyses permettent de confirmer la théorie avancée par l'historien Eginhard selon laquelle Charlemagne boitait à la fin de sa vie. En effet, les scientifiques ont constaté des marques sur les os de la rotule et du talon laissant penser à une blessure. Mais ils n'ont pas trouvé de nouvelles preuves certifiant qu'il est bel et bien décédé d'une pneumonie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
cercueil, analyses, OS, Charlemagne
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
L'ancien garde du corps de Lady Di s'inquiète pour la sécurité de Meghan Markle
05.
Grand Débat à Souillac : le Président qui mouillait sa chemise (jusqu’à risquer de la perdre ?)
06.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires