En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Les pendules à l'heure
Jean-Luc Delarue : sa veuve sort du silence pour faire taire les rumeurs
Publié le 30 octobre 2012
Dans une interview accordée à Paris Match, la veuve de l'animateur s'exprime pour la première fois depuis sa mort.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une interview accordée à Paris Match, la veuve de l'animateur s'exprime pour la première fois depuis sa mort.

Depuis la mort de Jean-Luc Delarue, le 23 août dernier, sa veuve Anissa s'est faite la plus discrète possible. La jeune femme de 30 ans, qui s'était mariée à l'animateur en mai dernier, brise le silence dans une longue interview accordée à Paris Match, qui sera publiée le 31 octobre. Dans cette interview Anissa explique qu'elle et Jean-Luc étaient ensemble depuis trois ans et demi et qu'ils s'étaient rencontrés fin 2008, lors d'une exposition à Beaubourg.

Depuis la mort de l'animateur, beaucoup de rumeurs ont circulé : sur le contenu de son testament, sa prétendue conversion à l'islam, le lieu de son inhumation, son état de lucidité avant son décès etc.

Anissa Delarue réclame un peu de calme pour faire son deuil : "Tout cela est bien sûr un tissu de mensonges ! [...] Ce n'est vraiment pas agréable de lire et d'entendre tout ça, dans une période de deuil. [...] On parle quotidiennement d'inhumation suspecte, de testament et d'argent volatilisé, de sommes astronomiques prétendument détournées. Si ces faits étaient avérés, pourquoi ne déclenche-t-on pas une procédure judiciaire plutôt que faire courir des rumeurs fallacieuses ?"

L'affaire de la prétendue fille cachée de Jean-Luc Delarue et celle des faux mails font sortir Anissa Delarue de ses gonds : "Que je sois attaquée, comme c'est le cas ces deux derniers mois, soit. Mais depuis une semaine les choses dérapent. On s'en prend maintenant à Jean-Luc. Et cela, je ne peux pas l'accepter. (...) Ces polémiques de mauvais goût me forcent à interrompre un deuil que je vivais tant bien que mal, pour rétablir la vérité et demander le respect de ma souffrance. Si je ne parle pas, on pense que j'ai des choses à cacher ; et si je parle, on dit que je tente de me justifier. Mais, pour l'honneur de mon mari, je suis prête à le faire."

"Il ne voulait pas partir sous le feu des projecteurs", explique sa veuve. "Tous sauf le Père-Lachaise, je veux éviter le circuit touristique. Peu importe l'endroit, que cela reste discret," aurait-il dit lorsque sa mort a été sérieusement envisagée. Anissa Delarue reconnaît que l'inhumation a été organisée dans la précipitation. Elle dément fermement que son mari se soit converti à l'islam. "Nous n'étions pas pratiquants et nous ne parlions jamais" de religion.

A propos de l'héritage, Anissa Delarue est ferme : "Cela ne regarde personne. Il m'a simplement dit : 'Je t'ai protégée et j'ai protégé Jean [NDLR : son fils de 6 ans issu d’une précédente union avec Elisabeth Bost.]'."

Vu sur : Lu sur Elle
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Jean-Luc Delarue
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
04.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
05.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Thierry5635
- 31/10/2012 - 13:16
Le mariage rentable d'Anissa Khel
D'un côté, la dignté d'un père, Jean-Claude Delarue, des faits objectifs, et un fils désavantagé au profit d'une très jeune épouse soudainement enrichie.
De l'autre, les vociférations de la jeune mariée dont l'heure de mariage aura été la plus enrichissante et la plus rentable de France... Une femme que la prétendue douleur n'aura pas ralentie dans la précipitation des formalités post-mortem...
Que Khel ne s'impatiente pas, la justice finira par trancher mais il faut plus de temps pour régler des problèmes juridiques graves que pour faire incinérer précipitemment un généreux bienfaiteur.
Un drame de la famille recomposée qui doit faire penser à des milliers d'employées subalternes qui ont réussi à épouser leur patron ou un client de leur boite qu'elles auraient pu faire mieux.
toureiffel
- 31/10/2012 - 11:32
humilité et compassion
tout d'abord j'adresse mes condoléances à cette femme, au petit garçon et à tous les proches de JLD. Pourquoi cette saga nous intéresse-t-elle ? Que révèle notre curiosité ? Jusqu'à quel point pouvons-nous nous approprier l'intimité d'une personne publique ? Nous passons quelques minutes à lire les divers rebondissements sans penser que la veuve et l'enfant sont face à la perte d'un être qui pour eux est irremplaçable. N'ajoutons pas la méchanceté et la mesquinerie à leur souffrance.








géodith
- 31/10/2012 - 09:18
Quel hacharnement médiatique
C'est une honte,
JLD doit se retourner dans son carré musulman...