En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© DANIEL SLIM / AFP
La croisière s'amuse pas trop

Près de 500 passagers atteints de gastro sur l'un des plus gros paquebots de croisière du monde

Publié le 12 janvier 2019
Le navire, qui peut transporter 6000 personnes, a dû écourter son voyage et annuler plusieurs escales.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le navire, qui peut transporter 6000 personnes, a dû écourter son voyage et annuler plusieurs escales.

La croisière de rêve a tourné au cauchemar pour les passagers de l"Oasis of the Seas, le troisième plus grand navire de croisière du monde. Après avoir quitté Port Canaveral dimanche, pour une croisière qui devait durer une semaine et faire escale à Haïti, en Jamaïque et au Mexique, ils ont dû faire face... à une épidémie de gastro-entérite. 

Au total, plus de 475 personnes, passagers et membres d'équipage, ont développé des problèmes gastro-intestinaux et une centaine a même dû être mise en quarantaine dans leur cabine. Le Parisien, qui détaille leur mésaventure, explique que dès mercredi, plus de 170 passagers et un membre d’équipage étaient incommodés, ce qui a incité les autorités jamaïquaines à interdire le débarquement des passagers sur leur île, pour l'escale prévue. Jeudi, le nombre de malades atteignait 250, et c'est cette fois l'île de Cozumel, au Mexique, qu'ils n'ont pas pu voir. La compagnie a alors pris la décision d'écourter le voyage, tandis que le nombre de malades progressait à près de 500. "Nous pensons que la meilleure chose à faire est de ramener tout le monde à la maison plus tôt, plutôt que d'avoir des clients qui s'inquiètent pour leur santé", a indiqué Owen Torres, porte-parole de Royal Caribbean à l'agence Belga. Tous les passagers seront intégralement remboursés.

Des analyses sont en cours afin de déterminer s’il s’agit d’une gastro-entérite de type norovirus. Le navire, doté sera entièrement désinfecté avant de repartir vers d’autres horizons.

Vu sur : Le Parisien
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

06.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

07.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 15/01/2019 - 19:30
Il n'y a plus à chercher loin
la brusque montée du niveau des mers.
assougoudrel
- 12/01/2019 - 16:18
Catastrophe!
Il n'y a plus de P-cul à bord!
assougoudrel
- 12/01/2019 - 16:18
Catastrophe!
Il n'y a plus de P-cul à bord!