En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Collection privée du regard

La collection d'art à 3 milliards d'euros qui dort à Téhéran

Publié le 10 décembre 2018
Dans un entretien, la veuve du Shah d'Iran Farah Pahlavi, âgée de 80 ans, revient sur l'incroyable collection que cette grande amatrice d'art a accumulée et laissée à Téhéran
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un entretien, la veuve du Shah d'Iran Farah Pahlavi, âgée de 80 ans, revient sur l'incroyable collection que cette grande amatrice d'art a accumulée et laissée à Téhéran

Farah Pahlavi, celle qu'on surnomme la "Jackie Kennedy" du Moyen-Orient a acquis avec (l'argent du royaume) une collection estimée à plus de 3 milliards d'euros d'œuvres. Dans un entretien à la BBC, elle revient sur la collection qu'elle a laissée à Téhéran.

Au sein de cette caverne d'Ali Baba, on retrouve essentiellement des œuvres occidentales. Des tableaux de Bacon, Warhol, Picasso, Giacometti, Magritte ou Renoir ont ainsi fait partie de la collection. Grande amie de Warhol, l'ancienne impératrice a notamment été peinte par l'artiste américain dans une œuvre aujourd'hui exposée à New-York.

Farah Pahlavi explique avoir incité à la dépense dans des "œuvres d'art plutôt que dans des meubles laids". Elle explique aussi ne pas avoir cherché à emporter les œuvres au moment de la fuite de la famille régnante d'Iran lors de la Révolution iranienne de 1979. "Ce que j’ai acheté, c’est pour l’Iran, pas pour m'enfuir avec" explique-t-elle.

Longtemps enfouies dans les entrailles du musée de Téhéran, quelques œuvres ont été exposées en 2005. Il n'a cependant pas fallu plus de deux heures avant que la censure religieuse n'enlève plusieurs œuvres jugées indécentes telles que "Gabrielle à la chemise ouverte" de Renoir.

Aujourd'hui l'ensemble des œuvres sont reproduites dans le livre "Iran Modern: The Empress of Art" publiée chez Assouline.

 

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires