© Llann Wé - Wikimedia
Réservé aux missionnaires

Saumur n'aura pas son "Levrette Café"

Publié le 13 novembre 2018
Le lieu, une ancienne chapelle, n'était semble-t-il pas adapté au projet.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le lieu, une ancienne chapelle, n'était semble-t-il pas adapté au projet.

La chapelle Saint-Jean de Saumur, monument historique et construite au XIIIème siècle, ne verra donc pas l'installation d'un "Levrette Café". Cette société, spécialisée dans les bars à bières, voulait s'implanter dans cet ancien lieu de culte, aujourdhui désacralisé.

Bien que le nom soit plutôt évocateur, le concept de la franchise n'est pas particulièrement sexualisé, seule la communication l'est. Mais cela n'a pas suffi à empêcher les opposants au projet à se dresser contre ce qu'ils considèrent comme une "insulte tant envers les catholiques que les Saumurois en général" selon une pétition ayant récoltée 2500 signatures. 

Les opposants soulignaient qu'au-delà du problème du nom, la nature même du projet: un bar à bières, pouvait être dommageable pour les lieux. "Dans une ancienne église, qui possède des vitraux remarquables, ce n’est pas possible. Le lieu va être souillé" déclare Alexandre River, porte-parole du collectif "Anjou Patrimoine".

Face aux critiques, Guillaume Michaud, gérant de la société LC, a finalement décidé d'abandonner le projet, malgré le soutien du maire.

Vu sur : Lu sur BFM
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

06.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

07.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires