En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© American Battle Monuments Commission (ABMC)
Pas de chance
Donald Trump annule sa visite au cimetière américain de Belleau à cause de la pluie : c'est le troisième président américain à faire faux bond au village
Publié le 10 novembre 2018
Donald Trump a annulé ce samedi un déplacement prévu au cimetière américain de Bois Belleau, dans l'Aisne, en raison du mauvais temps.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Donald Trump a annulé ce samedi un déplacement prévu au cimetière américain de Bois Belleau, dans l'Aisne, en raison du mauvais temps.

Tout le monde n'est pas François Hollande, qui avait prononcé un discours lors d'une cérémonie sur l'île de Sein sous un véritable déluge : Donald Trump a annulé ce samedi un déplacement prévu au cimetière américain de Bois Belleau, dans l'Aisne, en raison du mauvais temps, a annoncé la Maison Blanche. "Le déplacement du président et de la Première dame au cimetière américain Aisne-Marne a été annulé pour des raisons de programme et de logistique liées au temps", ont indiqué les services du président américain.

Donald Trump, arrivé à Paris ce vendredi pour célébrer le centième anniversaire de l'armistice de 1918 devait se rendre dans ce cimetière situé à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris à bord de l'hélicoptère présidentiel Marine One. En mai 1918, une offensive allemande marqua le début de la 2e bataille de la Marne : elle fut arrêtée par la 2e division d'infanterie américaine (DIUS), au prix de très lourdes pertes, avec 7.876 morts, blessés et disparus.

Pour l'anecdote, ce n'est pas la première fois que le village est boudé. "Pour le 80ème anniversaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale, il avait été dit qu'il y aurait peut être le président des États-Unis. Pour le 90ème anniversaire, on attendait aussi un président qui n'est jamais venu. Alors très sincèrement, cette fois, je n'y croyais pas trop", expliquait ce samedi matin sur Europe 1 Nadia Crapart, la maire de Belleau. Elle se disait "un peu embêtée" par cette venue annoncée tardivement. Finalement, il n'en sera rien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires