En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Faux avis, vraie condamnation

Italie : un homme condamné pour avoir rédigé de faux avis sur TripAdvisor

Publié le 14 septembre 2018
C'est la première fois que la justice italienne applique une condamnation pour ce type d'infraction.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est la première fois que la justice italienne applique une condamnation pour ce type d'infraction.

L'Italie ne plaisante pas avec le tourisme. Pour cette raison, un individu qui proposait à des restaurants d'écrire de faux avis sur TripAdvisor a été condamné à neuf mois de prison ferme par le tribunal pénal de Lecce, dans le sud du pays, a fait savoir mercredi 12 septembre l'entreprise américaine sur son site, rapporte Euronews. Une peine assortie de 8 000 euros de dommages et intérêts.

Le jugement, rendu en juin, fait suite à l'investigation, débutée en 2015, par le site américain avec son équipe d'enquêteurs. Le suspect, qui avait été signalé à la société par d'autres utilisateurs du site, proposait à divers établissements de rédiger de faux avis positifs sur leur page TripAdvisor afin d'être mieux référencés. Au total, l'individu avait proposé ses services « plus de 1 000 fois », selon l'entreprise. Une fraude qui peut se révéler juteuse, alors que le site d'avis touristiques compte plusieurs centaines de millions de visiteurs uniques chaque mois. En réaction, TripAdvisor avait décidé de pénaliser les établissements bénéficiant de faux avis, rendant leur visibilité moins importante sur le site.
 
« Selon nous, ce jugement marque un tournant pour internet », s'est félicité l'entreprise sur son site. « La rédaction d'avis fictifs a toujours été contraire à la loi dans de nombreuses juridictions, notamment en vertu de la directive de l'UE sur les pratiques commerciales déloyales, ainsi que de nombreuses législations nationales relatives à la protection des consommateurs, à la fraude et à la publicité mensongère. Cependant, c'est la première fois que nous avons vu les lois s'appliquer jusqu'à l'obtention d'une condamnation ». 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

06.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

07.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires