En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© ALBERTO PIZZOLI / AFP
Retournement

Asia Argento : une des leaders de #MeToo accusée d'agression sexuelle

Publié le 20 août 2018
Asia Argento était l'une des premières actrices à avoir accusé publiquement Harvey Weinstein de viol. Une accusation suite à laquelle elle était devenue une des figures de proue du mouvement #MeToo. Après avoir déclaré à Cannes "on ne va plus vous permettre de vous en tirer sans être inquiété", elle est aujourd'hui, à son tour, accusée de vol.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Asia Argento était l'une des premières actrices à avoir accusé publiquement Harvey Weinstein de viol. Une accusation suite à laquelle elle était devenue une des figures de proue du mouvement #MeToo. Après avoir déclaré à Cannes "on ne va plus vous permettre de vous en tirer sans être inquiété", elle est aujourd'hui, à son tour, accusée de vol.

Asia Argento aurait payé un jeune homme qui l'accusait d'agression sexuelle, d'après une information publiée hier par le New York Times. L'article italienne, figure importante du mouvement #MeToo aurait versé 380 000 dollars à Jimmy  Bennet -acteur et musicien américain- pour étouffer l'affaire. Ce dernier, l'accuse de l'avoir agressé sexuellement dans une chambre d'hôtel, en Californie, en 2013. 

Les faits auraient eu lieu alors que Jimmy Bennet n'était âgé que de 17 ans, quand l'âge légal du consentement à une relation sexuelle aux Etats-Unis est de 18 ans. La fille de Dario Argento, quant a elle, avait 37 aux moments des faits qui lui sont repprochés. Selon les avocats du jeune homme, cette rencontre à l'hôtel aurait traumatisé l'acteur et mis sa santé mentale en danger. A l'orgine, sa déclaration d'intention de poursuite en justice contre Asia Argento portait sur une demande de 3.5 millions d'euros de dommages et intérêts. L'actrice était alors accusé de lui avoir "infligé de manière intentionnelle une détresse émotionnelle et des pertes de salaire suite à une agression sexuelle".

L'accord suite auquel Bennet aurait touché 380 000 dollars, aurait été finalisé cette année même, soit cinq ans après les faits. L'actrice, contactée par le New York Times, a refusé de s'exprimer sur le sujet. 

 

Vu sur : Lu sur le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires