En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
Ca fait cher l'étoile

Le maillot des Bleus coûte 3 euros à produire en Thaïlande

Publié le 22 juillet 2018
Et il est vendu 140 euros en France.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et il est vendu 140 euros en France.

Le nouveau maillot de l’équipe de France de foot, floqué de ses deux étoiles de champion du monde, ne sera pas commercialisé avant août, a indiqué Nike. Et ça devrait être un succès commercial énorme : à titre de comparaison, entre l’été et fin 2014, l’Allemagne championne du monde a écoulé 1 million de maillots, soit un tiers des ventes de l’année, rappelle Peter Rohlmann, directeur de l'agence PR Marketing et expert en économie du sport, dans Capital.

S'il faut patienter avant de recevoir les maillots, c'est en grande partie dû... à leur transport en bateau depuis la Thaïlande. Ce dimanche, le JDD détaille la façon dont il est produit. Et ça risque de ne pas plaire aux supporteurs qui l'ont payé la bagatelle de 140 euros (et même ceux qui ont choisi le modèle à 80€). Le journal dominical explique que deux ­sociétés thaïlandaises, Nanyang Garment et Nice ­Apparel, se partagent la fabrication des maillots de football.

Pour réduire les coûts, elles ont transféré leurs usines principales dans le nord-est du pays où les salaires (180 euros par mois) sont inférieurs à ceux de la capitale (autour de 250 euros). Le journal explique que le coût unitaire de chaque maillot est de "moins de 3 euros, taxes douanières incluses".

Selon l'ONG Clean Clothes, les méthodes de production sont optimisées en permanence : "Réduction des minutes passées par ouvrier sur chaque maillot, automatisation et flux ultra-tendus".

Vu sur : Lu dans Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 24/07/2018 - 09:10
D'accord avec @mimine95
Formidable les profits des équipementiers sur le dos des ouvriers thaïs....mondialisés de force.
C'est sûr que conserver une filière française textile dans ces conditions est compliqué....
Anouman
- 23/07/2018 - 20:00
Compétivité
Même en Thaïlande ils doivent délocaliser pour rester compétitifs. Parce qu'à 5 euros le maillot la marge serait ridicule...
MIMINE 95
- 23/07/2018 - 11:33
Oh que c'est beau
la "mondialisation" , que de "progrès" pour l'humanité .