En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 12 heures 26 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 13 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 13 heures 51 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 16 heures 1 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 16 heures 46 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 18 heures 15 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 18 heures 47 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 19 heures 54 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 20 heures 18 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 20 heures 46 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 12 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 13 heures 37 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 14 heures 33 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 16 heures 34 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 18 heures 4 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 18 heures 16 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 19 heures 49 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 20 heures 5 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 20 heures 25 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 20 heures 52 min
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Les hostilités reprennent

Le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, porte plainte contre le journaliste et l'écrivain Roberto Saviano

Publié le 20 juillet 2018
La polémique et les confrontations verbales entre le journaliste Roberto Saviano et le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, ont pris une tournure encore plus spectaculaire cette semaine, toujours au sujet de la crise des migrants et des accusations de dérive mafieuse. A la suite d'un message assassin sur Twitter par Roberto Saviano, dans lequel il était directement visé, Matteo Salvini a décidé de porter plainte contre le lanceur d'alerte.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La polémique et les confrontations verbales entre le journaliste Roberto Saviano et le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, ont pris une tournure encore plus spectaculaire cette semaine, toujours au sujet de la crise des migrants et des accusations de dérive mafieuse. A la suite d'un message assassin sur Twitter par Roberto Saviano, dans lequel il était directement visé, Matteo Salvini a décidé de porter plainte contre le lanceur d'alerte.

Roberto Saviano a une nouvelle fois dénoncé les conséquences de la politique migratoire en Italie et la crise des migrants. L'écrivain a publié un message sur Twitter avec la photo d'une mère et de son enfant, morts en mer. Dans la légende, Roberto Saviano s'en prend directement à Matteo Salvini. 

"Le Ministre de Mala Vita (ndlr de mauvaise vie, de pratiques liées à la mafia) parle de "mensonges et de calomnies" quand il s'agit des personnes mortes en mer, mais avec quel courage ? Avoue plutôt : quel plaisir, toi qui te dis 'père" ressens-tu à la vue d'enfants innocents qui meurent en mer ? Matteo Salvini, ministre de Mala Vita, tu as semé la haine". 

Le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, a déposé une plainte le 19 juillet. Dans un tweet, il explique qu'il a "poursuivi Saviano, comme promis. J'accepte toutes les critiques, mais je ne permets à personne de dire que j'aide la mafia, une merde que je combats de toutes mes forces, ou de dire que je suis heureux si un enfant mort. Quand c'est trop, c'est trop".  

Roberto Saviano a répondu au dépôt de cette plainte : 

"Le ministe de la mauvaise vie a décidé de me poursuivre en jusitce, je n'ai pas encore eu de communication officielle, mais je demanderai à être entendu car je ne m'arrêterai pas devant un pouvoir qui a peur des voix critiques. Au tribunal, Salvini sera appelé à dire la vérité, une expérience nouvelle pour lui". 

Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur italien, avait déjà fait planer la menace de retirer la protection policière de l'écrivain et du lanceur d'alerte Roberto Saviano (auteur de Gomorra et Extra Pure). Roberto Saviano avait déjà critiqué la politique migratoire de son pays dans une longue tribune publiée dans Le Monde

Il Ministro della Mala Vita si è deciso a querelarmi.Non ho ancora avuto comunicazione ufficiale,ma chiederò di essere interrogato perché non arretro davanti a un potere che ha paura delle voci critiche.Salvini in tribunale sarà chiamato a dire la verità.Esperienza per lui nuova. pic.twitter.com/6uU2baJCNP

— Roberto Saviano (@robertosaviano) 19 juillet 2018

Ho querelato Saviano, come promesso.
Accetto ogni critica, ma non permetto a nessuno di dire che io aiuto la mafia, una merda che combatto con tutte le mie forze, o di dire che sono felice se muore un bambino.
Quando è troppo, è troppo.
Baci😘.

— Matteo Salvini (@matteosalvinimi) 19 juillet 2018

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 24/07/2018 - 12:31
Les mafias caritativo-gauchistes sont responsables
de la mort des clandestins-migrants en mer, car ce sont eux qui les encouragent à saboter leurs embarcations à l’approche des garde-côtes! Ces vieilles méthodes gauchistes de R.Saviani qui tentent de défausser la responsabilité des mafias de passeurs sur le gouvernement italien ne « marchent » plus. Car l’Italie n’est plus gouvernée par des gogos...les Italiens ont voté, et la démocratie fait mal au cul de Saviano...
Mario
- 24/07/2018 - 09:30
exactement MIMINE95, de plus
exactement MIMINE95, de plus , il n' y aurait pas de mort s'ils ne traversaient pas la méditerranée . Alors qui sont les assassins , sinon les personnes qui les encouragent à risquer leurs vies pour venir chez nous.
MIMINE 95
- 21/07/2018 - 11:59
IL EST BIZARRE
Que Roberto Saviano ne se préoccupe pas, du chiffre d'affaires que génère pour les mafias africaines, orientales et européennes, ce juteux trafic d'êtres humains.