En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 6 min 39 sec
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 1 heure 31 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 3 heures 29 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 3 heures 58 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 19 heures 4 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 20 heures 13 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 21 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 23 heures 23 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 38 min 7 sec
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 1 heure 51 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 3 heures 42 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 18 heures 35 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 19 heures 43 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 20 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 23 heures 17 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 1 jour 14 min
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Polémique "culturelle"

Le rappeur Médine accuse l’extrême droite de vouloir "limiter notre liberté d’expression"

Publié le 11 juin 2018
Les concerts de l’artiste Médine, prévus les 19 et 20 octobre au Bataclan, provoquent la colère d’élus de droite et d'extrême droite ainsi que de certaines victimes des attentats du 13 novembre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les concerts de l’artiste Médine, prévus les 19 et 20 octobre au Bataclan, provoquent la colère d’élus de droite et d'extrême droite ainsi que de certaines victimes des attentats du 13 novembre.

Alors qu’il se retrouve en plein cœur d’une polémique sur ses concerts de la rentrée prochaine au Bataclan, l’artiste Médine a tenu à réagir pour la première fois ce lundi 11 juin. Le rappeur a publié un communiqué sur les réseaux sociaux. Il dénonce l’attitude de l’extrême droite qui voudrait "dicter la programmation de nos salles de concerts" ou bien encore, selon lui, "limiter notre liberté d'expression".

Depuis samedi, des élus d'extrême droite, de la droite et certaines familles de victimes des attentats du 13 novembre au Bataclan ont demandé l'annulation des concerts de Médine dans la salle du onzième arrondissement de la capitale, le 19 et le 20 octobre 2018. 
 
Les textes de sa chanson "Don't Laïk" et le titre de son album Jihad, sorti en 2005, sont pointés du doigt. Des avocats représentant une dizaine de familles de victimes ont indiqué qu’elles avaient l’intention de lancer un recours contre ces concerts. C’est notamment le cas de Maître Samia Maktouf. Elle a écrit lundi au préfet de police de Paris pour lui demander l’interdiction des concerts. Elle considère ces deux événements comme un "risque de troubles à l’ordre public" et d'"atteinte à la mémoire des victimes".
 
Dans le texte diffusé lundi, Médine précise qu'il "renouvelle [ses] condamnations passées à l'égard des abjects attentats du 13 novembre et de toutes les attaques terroristes". Le rappeur adresse son soutien à "l'ensemble des familles de victimes". Il assure désormais combattre "toutes formes de radicalisme" dans ses morceaux. Médine accuse ses opposants de "détourner le sens de [ses] chansons" et "d'instrumentaliser" la douleur des victimes et de leurs proches.
 
L’association de victimes des attentats du 13 Novembre 2015, Life for Paris, s’est également exprimée sur la polémique concernant les concerts du rappeur Médine au Bataclan.
 
"Suite à la programmation du rappeur Médine au Bataclan, Life for Paris rappelle que cette salle a aussi été victime des attentats du 13  novembre 2015, et qu'elle est complètement libre de sa programmation, sous contrôle de la préfecture de police de Paris. (…) Notre association n'est pas un organe de censure, elle est et restera apolitique et ne laissera personne instrumentaliser la mémoire des victimes des attentats à des fins politiciennes, comme c'est le cas dans cette affaire".
 
Les concerts de l’artiste Médine au Bataclan pourraient donc être menacés à la rentrée prochaine au regard de l'ampleur de la polémique.  
 

pic.twitter.com/a1QGa6xMlt

— Médine (@Medinrecords) 11 juin 2018

Aucun Français ne peut accepter que ce type aille déverser ses saloperies sur le lieu même du carnage du #Bataclan.
La complaisance ou pire, l’incitation au fondamentalisme islamiste, ça suffit ! MLP #PasDeMédineAuBataclan pic.twitter.com/Xqu4JLwz6t

— Marine Le Pen (@MLP_officiel) 10 juin 2018
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 15/06/2018 - 18:01
Et la ''liberté d'expression'' des ''vrais'' Français???
Nos ''gouvernants'' donnent nos sous à des terroristes islamistes...voir https://www.valeursactuelles.com/politique/edouard-philippe-assume-pleinement-la-subvention-au-club-du-rappeur-medine-96332...comme le gaspillage de centaines de pots de mousse en chocolat, payées avec les sous des contribuables, que notre premier ministre a fait jeter parce qu'ils contenaient de la gelée de porc.. Edouard Philippe ''assume''...Nos islamos-collabos ''baissent leur froc'' devant les islamistes, ils sont complices de l'islamisation de la France, les ''vrais'' Français ne sont plus en ''sécurité'' dans leur pays!...
lasenorita
- 14/06/2018 - 10:23
Je suis islamophobe.
Si un non-musulman critique les propos d'un musulman, aussitôt il est traité de ''raciste'' et d'être de ''l'extrême droite''.. Je ne fais pas partie du F.N. cependant je suis islamophobe mais je ne saccage pas les mosquées, ni les tombes musulmanes. .Les christianophobes, eux, tuent et torturent les chrétiens, saccagent les églises et les cimetières musulmans. .être islamophobe c'est une opinion.. l'islam est une religion, ce n'est pas une ''race''.. Les musulmans doivent RESTER chez eux puisqu'ils sont si heureux dans ''leur'' pays d'où ils ont chassé les natifs de ce pays qui n'étaient pas musulmans!...
kelenborn
- 14/06/2018 - 10:06
Assougoudrel
!!!!! Pour que cela fasse du tapage nocturne faut avoir des cloches de vaches alpines à la place de ce que je pense.... ça ne peut être que Vangode!