En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© ERIC PIERMONT / AFP
Les grands esprits ne se rencontrent pas
Voyage vers Mars : Thomas Pesquet s'oppose à Elon Musk
Publié le 05 avril 2018
Dans un entretien avec la rédaction de La Tribune, le spationaute français Thomas Pesquet a exprimé son désaccord avec le point de vue du milliardaire Elon Musk sur la nature des voyages spatiaux.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un entretien avec la rédaction de La Tribune, le spationaute français Thomas Pesquet a exprimé son désaccord avec le point de vue du milliardaire Elon Musk sur la nature des voyages spatiaux.

Thomas Pesquet a donné son avis sur les projets de conquête spatiale et de voyages sur Mars, encouragés par Elon Musk et son entreprise SpaceX, dans le cadre d'un entretien dans les colonnes de La Tribune. L'astronaute français estime que les voyages sur Mars doivent avoir une dimension scientifique avant tout.

"L'idée du plan B me dérange, car elle nous enlève une part de responsabilité. Nous espérons emmener des hommes et des femmes vers Mars, mais dans un but d'étude, pas de colonisation. On constate depuis la Station spatiale les effets néfastes de l'activité humaine : pollution des mers, coupes dans les forêts, pollution de l'air au-dessus des grandes villes. On s'aperçoit vite que la Terre est très fragile." 

Selon le spationaute français, les missions à portée scientifique sur Mars sont un moyen de "comprendre comment la vie peut naître et disparaître".

Le patron de Tesla a annoncé, quant à lui, un grand projet spatial d'ici à 2024. Le rêve du milliardaire américain serait d'envoyer près d'un million de personnes sur Mars. L'entreprise d'Elon Musk a passé un cap technique et scientifique important suite au succès de la fusée Falcon Heavy, lancée en février dernier.

Elon Musk ne souhaite pas uniquement développer son entreprise SpaceX. Les avancées de son groupe contribuent à une visée survivaliste. Le PDG de Tesla considère en effet que le voyage spatial vers Mars est une question de "survie" pour l'espèce humaine.  Il souhaite ainsi offrir une alternative à la population toute entière face au réchauffement climatique et suite à la dégradation rapide de la planète.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ce gouffre spectaculaire qui sépare le vocabulaire de la France du front anti-Macron de celle qui le soutient
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
04.
Retraites : ça coince. Santé : ça bloque. Protection sociale : ça n’avance pas. Macron n’aura aucun résultat durable s’il n’a pas le courage d’inviter le privé dans le jeu.
05.
Manifestante blessée : les phrases méprisantes et odieuses de Macron. Mais ce n'est pas vraiment de sa faute. Car il ne peut pas faire autrement.
06.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
07.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
01.
Annie Girardot, mort d'une grande dame
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 08/04/2018 - 11:28
Elon Musk n'est pas JF Kennedy !
voyage sans retour ?
et pourtant je suis un inconditionnel de la conquête des étoiles, surtout pour nos descendants si il n'y a pas d'évènement majeur pour tout stopper.
patamoto
- 07/04/2018 - 07:54
Quels cons de terriens
Quels cons de terriens iraient vivre sur Mars avec une température moyenne de -65° ?!
Anouman
- 06/04/2018 - 21:51
Survie
Le problème c'est que pour assurer une survie correcte de la terre il faudrait en envoyer 3 ou 4 milliards sur Mars (ou n'importe où dans l'espace).