En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© Reuters
Recadrage
Quand l'Autorité des marchés financiers fustige Nabilla après une vidéo
Publié le 10 janvier 2018
L'AMF n'a pas apprécié le discours de la starlette sur les bitcoins.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'AMF n'a pas apprécié le discours de la starlette sur les bitcoins.

Elle ne fait pas que la promotion de différentes marques de luxe. Désormais, Nabilla se lance dans les bitcoins. Dans une vidéo publiée sur la Toile, la starlette a vanté les mérites de cette cryptomonnaie.

"#Nabilla Le #Bitcoin c'est très risqué !"

"Les chéris je sais pas si vous avez déjà entendu parler du bitcoin, cette sorte de nouvelle monnaie virtuelle", entame la jeune femme, expliquant qu'elle connaît "une des filles qui travaillent avec un trader qui est à fond dans le bitcoin" (sic) et que la cryptomonnaie est "grave en train de se développer". "C'est vraiment sûr, c'est vraiment cool, si ça vous intéresse, vraiment vous pouvez y aller les yeux fermés !", conseille-t-elle. "Même si vous y connaissez rien ça vous permet de gagner de l'argent sans investir beaucoup", affirme Nabilla, qui raconte avoir mis 1.000 euros et avoir "déjà gagné 800 euros".

Une vidéo et des affirmations qui ont fait sortir de ses gonds l'Autorité des marchés financiers (AMF). Sur Twitter, l'AMF a publié un avertissement sur les risques du bitcoin, en s'adressant à la starlette : "#Nabilla Le #Bitcoin c'est très risqué ! On peut perdre toute sa mise. Pas de placement miracle. Restez à l'écart". Nabilla n'est pas la seule star à faire la promotion du bitcoin et autres cryptomonnaies sur les réseaux sociaux. En effet, l'héritière Paris Hilton ou la star d'Instagram DJ Khaled ont déjà poussé leurs fans à participer à des levées de fonds réalisées en monnaies virtuelles. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Reconstruction de Notre Dame : Emmanuel Macron prend-il le risque du « too much » ?
05.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
06.
Notre Dame brûla et obligea la France à se souvenir qu'elle fut catholique…
07.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 13/01/2018 - 15:46
La monnaie est affaire de confiance
Dans le passé les monnaies reposaient sur l'or et l'or lui-même était émis en pièces de monnaie. C'était en fait la monnaie unique. Mais maintenant ce n'est plus le cas. On peut donc imaginer des monnaies alternatives aux monnaies d'Etat si on arrive à susciter de la confiance.... et à l'entretenir. Dans le système où nous sommes qui confie tout au marché il faut s'attendre à ce qu'il n'y ait plus de fonction régaliennes petit à petit.
vangog
- 12/01/2018 - 22:03
Dans bitcoin j’entends...bit!
Et...mais quand j’entend starlette, je pense à Marilyn, à Ava, à Uma...mais pas à Nabila, starlette de nowhere...
Le gorille
- 11/01/2018 - 20:05
Ma foi
On peut dire que le vocabulaire est choisi. Je reste dans ma jungle : le chant des oiseaux et les cris, fort variés, des habitants sont plus euphoniques... Et il n"y a pas de monnaie, ce qui change tout, y compris la valeur de l'anatomie !