En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 12 min 46 sec
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 58 min 52 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 1 heure 45 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 13 heures 38 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 19 heures 25 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 20 heures 59 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 21 heures 28 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 22 heures 19 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 22 heures 53 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 29 min 59 sec
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 1 heure 57 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 18 heures 41 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 19 heures 37 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 20 heures 53 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 21 heures 11 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 21 heures 59 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 22 heures 48 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 23 heures 6 min
© Reuters
© Reuters
Finie "la haine"

Mathieu Kassovitz s'indigne après l'agression de policiers à Champigny

Publié le 02 janvier 2018
Alors qu'il ne semblait pas en très bons termes avec les forces de l'ordre, le réalisateur a affirmé que "frapper un policier est un crime odieux".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'il ne semblait pas en très bons termes avec les forces de l'ordre, le réalisateur a affirmé que "frapper un policier est un crime odieux".

En l'espace de quelques jours, Mathieu Kassovitz a visiblement changé d'avis sur les forces de l'ordre. Le 23 décembre dernier, après une opération dans un CHUI de Nantes, le réalisateur avait insulté des policiers sur Twitter, les qualifiant de "bande de bâtards" et de "belle bande de bons à rien. Des propos qui avaient semé la colère parmi les syndicats du métier.

Mais ce lundi, le ton était radicalement différent, alors que l'agression de policiers à Champigny-sur-Marne en marge d'une fête de la Saint-Sylvestre secoue le pays. Estimant que les images sont "horribles", Mathieu Kassovitz a jugé que "frapper une femme à terre dépasse toutes les lâchetés".  Dans un autre tweet, il a écrit : "Frapper un policier est un crime odieux. Les hommes et femmes derrière l’uniforme méritent le même respect que nous attendons d’eux".

Des vidéos postées sur Twitter montrent une gardienne de la paie rouée de coups en pleine rue. Par ailleurs, son collège, capitaine de police, a eu le nez cassé. "Les coupables du lynchage lâche et criminel des policiers faisant leur devoir une nuit de 31 décembre seront retrouvés et punis" a assuré le président Emmanuel Macron. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lepongiste
- 04/01/2018 - 11:07
Quel hypocrite !
Voyant les conséquences financières que ses déclarations à la con allaient engendrer il fait machine arrière comme un couard qu'il est et qu'il a toujours été !! Mais jusqu'à présent il était ménagé par les socialos ses amis ce qui n'est plus forcément le cas avec les macronistes !
zen-gzr-28
- 02/01/2018 - 23:50
Trop facile de saquer les "lampistes"
là encore, mon cher Kelenborn, pouvez-vous donner de façon précise le nombre de fonctionnaires affectés pour mener à bien cette mission de maintien de l'ordre. J'admire ces hommes et femmes, qui malgré un dénigrement gratuit et malvenu compte tenu que l'on exige d'eux bien plus que ce qu'il est possible de donner depuis des mois se rebiffent pacifiquement.. Leurs familles pâtissent également du ressentiment stupide réservé à leur père, époux, amis,enfants.Je ne peux les encenser un jour et les mépriser le suivant.. Le mot "démocratie"est employé à toutes les sauces pour clore toutes discussions . Bizarre !
kelenborn
- 02/01/2018 - 22:19
Oui
Il n'est peut être pas interdit de s'interroger sur l'utilisation des forces de l'ordre. Je ne suis pas certain que dans une gendarmerie du fond de la Corrèze , on ait beaucoup à intervenir pour calmer les voyous de la banlieue de Tulle! Aucune objection à ce que l'on fasse une opération à 24 mais, personnellement, je pense que s'il y avait eu 24 flics à Champigny, leurs deux collègues auraient été moins tabassés! mais c'est une question de choix et à ce titre la, le citoyen a le droit de juger de l'efficacité des agents publics! C'est même dans un article de la DDH Quant au respect, tout le temps et bien non désolé: un flic parce qu'il dispose de la violence légitime a, en contrepartie des obligations! Il faut reconnaitre que les choses se sont fortement améliorées et s'agissant de l'affaire Leo, je pense qu'il fallait défendre les flics ! mais tous le temps et dans tous les cas , ça c'est l'état policier....la Turquie ou l'Iran mais pas un Etat démocratique!