En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Atlantico.fr BREXIT avion drapeau anglais
Off with their heads!
Prison ferme pour un couple qui avait menti pour se faire rembourser ses vacances
Publié le 14 octobre 2017
Cette fraude s'est largement répandue ces dernières années, au grand dam des agences de voyages.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette fraude s'est largement répandue ces dernières années, au grand dam des agences de voyages.

Le plan semblait presque parfait : un couple de Britanniques a réclamé un dédommagement auprès d’un tour-opérateur, prétextant de fausses intoxications alimentaires pendant leurs vacances. Ils réclamaient 20.000 livres (22.500 euros) pour de prétendus problèmes gastriques les ayant affectés eux et leurs deux enfants lors de vacances à Majorque en 2015 et 2016.

Seul problème : ils avaient auparavant écrit, sur les réseaux sociaux, "Bien rentrés après deux semaines de rire, de soleil et de fun" en juin 2015, et, "De retour après des vacances fantastiques, mon séjour préféré jusqu’à maintenant", en juillet 2016.

Suspectant une fraude, le tour opérateur Thomas Cook avait porté plainte. Le juge a confirmé qu'il s'agissait d'une "imposture totale" et a dénoncé "l'avidité" du couple, qui a été condamné pour fraude respectivement à 9 et 15 mois de prison.

"Ceux qui pourraient être tentés à l'avenir de faire des réclamations malhonnêtes en inventant des maladies imaginaires pendant leur vacances (...) doivent s'attendre à recevoir des peines de prison", a prévenu le juge. Il faut dire que cette pratique est loin d'être isolée : l'association britannique des agences de voyages (ABTA) indique que les réclamations pour maladie au retour de vacances ont été multipliées par 7 en un an, passant de 5.000 en 2015 à 35.000 en 2016. 90% de ces plaintes seraient fausses. En effet, le droit britannique dispense le plaignant de fournir des preuves de ce qu'il avance, à part un ticket de pharmacie indiquant un achat d'un médicament contre la gastro-entérite. Aucun certificat médical n'est exigé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
02.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
03.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
04.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
05.
Pourquoi Oxfam se trompe de combat (et passe totalement à côté de ce qui se passe dans les pays développés)
06.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
07.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
07.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires