En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Extraordinaire !
L'exceptionnelle découverte de la dépouille pratiquement intacte de Louise de Quengo, morte en 1656 à Rennes
Publié le 02 juin 2015
Morte depuis 358 ans, la noble dame Louise de Quengo a été découverte à Rennes, avec une grande partie de ses cheveux, sa peau, ses organes ainsi que son cerveau.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Morte depuis 358 ans, la noble dame Louise de Quengo a été découverte à Rennes, avec une grande partie de ses cheveux, sa peau, ses organes ainsi que son cerveau.

Louise de Quengo, noble dame bretonne du XVIIe siècle, n'aurait certainement pas imaginé qu'elle serait déshabillée, reluquée et occultée quatre siècle après sa mort. En effet, les archéologues de l'Inrap chargés de fouiller le couvent des jacobins de Rennes avant qu’il ne soit transformé en un solennel Palais des congrès, ont découvert entre 2011 et 2013, que le site avait fait office de lieu de sépultures pendant plusieurs siècles. Ainsi ont-ils trouvé près de 800 tombes et eu l'étonnante surprise de découvrir 5 sarcophages de plomb.

358 plus tard, elle a encore son cerveau

En mars 2014, les explorateurs découvrent dans l'un d'entre eux, un corps en état de conservation pratiquement intact. Les chairs, la peau, les cheveux et les organes intérieurs, dont le cerveau ont été conservés. Il s'agit de la noble dame Louise de Quengo, dame de Brefeillac morte en 1656 et veuve du chevalier  Toussaint de Perrien, seigneur de Brefeillac-Querbrézelec et décédé 7 ans plus tôt. Selon Le Point, il était coutumier à cette époque, de léguer ses organes vitaux à ses proches ou à une institution religieuse, expliquant ainsi pourquoi Louise de Quengo avait conservé le cœur de son défunt mari dans un reliquaire afin qu'il soit placé dans son cercueil à elle. Ce sont les inscriptions faites sur ce reliquaire qui ont permis d'identifier le corps de Louise de Quengo.

Celle-ci était enveloppée dans une cape, habillée en none, certainement parce qu'elle avait adopté la vie monacale à la suite du décès de son mari. La dame tenait également un crucifix dans les mains en gage de foi. Une conférence sur cette découverte inédite sera donnée le 21 juin prochain à Rennes lors des Journées nationales de l'archéologie. Après avoir étudié le corps et procédé à de multiples examens, les archéologues ont assuré que la noble dame serait de nouveau inhumée au cimetière nord de Rennes dans les prochaines semaines.

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
03.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
04.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Ces inquiétants progrès de l’idéologie décoloniale en France
07.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
LILLBee
- 03/06/2015 - 11:31
Un cas de momification naturelle?
En tous cas, c'est pas elle sur la photo..