En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
On attend de voir

Netflix prépare un "House of Cards" à la française : "Marseille"

Publié le 28 août 2014
Au programme : une guerre politique pour la mairie de la ville, sur fond de tensions syndicales, de mafia et de football. La première saison sera diffusée en exclusivité fin 2015 dans les pays où Netflix est disponible.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au programme : une guerre politique pour la mairie de la ville, sur fond de tensions syndicales, de mafia et de football. La première saison sera diffusée en exclusivité fin 2015 dans les pays où Netflix est disponible.

"Un House of Cards" à la Française? Le service SVOD, Netfilx, attendu en France en septembre, vient d'annoncer qu'il allait produire une série du même genre mais à la sauce frenchie : "Marseille". Au programme : une guerre politique pour la mairie de la ville, sur fond de tensions syndicales, de mafia et de football. Mais attention "Ce sera beaucoup plus shakespearien (qu'House of Cards) car de nombreuses histoires de famille viendront irriguer l'intrigue, nuance le producteur Pascal Breton. Il y aura des drames, de la tragédie, quelques explosions, mais ce n'est pas un film d'action."

La première saison de "Marseille" sera diffusée en exclusivité fin 2015 dans tous les pays où Netflix est disponible, soit plus d'une quarantaine actuellement. Elle devrait donc être produite par Pascal Breton (Sous le soleil) et la société Federation Entertainment. Une première salve de 8 épisodes de 52 minutes est en préparation, réalisée par Florent Emilio Siri (Cloclo en 2011) et Samuel Benchetrit.

Avec Marseille, Netflix entend apaiser la colère du monde de la culture. En effet, l'ex-ministre Aurélie Filippetti voulait que Netflix ouvre un siège en France, paye des impôts et respecte des quotas imposés à l'ensemble du secteur. Mais le service, qui comprend 50 millions d'utilisateurs dans le monde préfère s'implanter en Europe depuis le Luxembourg et les Pays-Bas sans s'encombrer des règles de financement de la création et de diffusion d’œuvres européennes. Côté impôts, le gouvernement devra donc se contenter de la TVA appliquée à Netflix.

Vu sur : lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

02.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

03.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Les épargnants français, bipolaires ?

06.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires